Pour ce huitième Freaky Friday, je suis super excitée de partager avec vous la liste des 3 choses qui m’ont tout particulièrement marqué cette semaine. L’amour des Vietnamiens pour le café et l’accès à l’histoire de la guerre du Vietnam seront étroitement liés. Un café unique à Da Nang a réuni ces deux aspects de la culture vietnamienne en un seul lieu. J’vous y emmène!

Il y a des rencontres qui te touchent plus que d’autres. J’ai eu un coup de cœur pour le proprio d’un café, passionné de communication radio du temps de la guerre au Vietnam. Parfois, il est important de prendre le temps de discuter avec les locaux. Leurs histoires personnelles peuvent t’ouvrir l’esprit ou changer ta vision du monde à jamais.

Bon trêve de bavardages, passons à l’action!


☕ Une forte culture du café au Vietnam

À tous les amoureux du café, du vrai. Ajoute le Vietnam à ta « bucket list » pour éveiller tes papilles avides de saveurs caféinées raffinées. Le Vietnam est l’un des premiers pays producteurs et exportateurs de grains de café. Pas étonnant du coup, que les Vietnamiens apprécient une petite pause café à toute heure de la journée.

La culture du café au Vietnam n’est pas une question de génération ou d’âge. A la terrasse d’un café ou dans un plus grand espace, ils se réunissent en famille, entre amis ou entre amoureux autour d’un traditionnel café glacé. La pause café est considérée comme un moment de détente ou de réunion avec des gens que l’on apprécie.

Avec un goût un peu caramélisé et bien sucré, le café vietnamien est tout particulier. Servi dans un petit glace en verre, il te suffit d’y ajouter quelques glaçons pour un réconfort assuré.  Il est d’abord filtré à l’aide d’un filtre en acier typique au Vietnam. Puis il est adouci par une cuillère de lait condensé selon le style de Saigon.

Par un temps si humide, le café est généralement dégusté froid voire glacé avec quelques glaçons. Pour équilibrer le goût amer des grains de café, les Vietnamiens le boivent généralement avec une bonne cuillère de lait condensé bien sucré. Un pur plaisir que l’on – Occidentaux – essayent de consommer avec modération à cause des valeurs caloriques de cette boisson.


Histoire et musées – Focus sur la période de guerre

Le Vietnam est un tout jeune pays qui a eu son indépendance quelques années plus tôt. Toutefois, il a un long passé pas toujours tout rose. Il a affronté et survécu à de nombreux conflits. Plusieurs musées à travers la nation relate son histoire.

1. War Remnants Museum – HCMC

Ce musée situé à Ho Chi Minh Ville relate l’histoire de la guerre du Vietnam sous plusieurs aspects. Le rez-de-chaussée montre les posters de propagande liés à cette période à travers le monde. Le premier étage relate l’histoire des Vietnamiens qui ont souffert de la guerre. Ceux affectés par l’Agent Orange ainsi que les soldats qui ont combattu pour sauver leur pays.

Une visite dans ce musée te donnera des frissons et une rage intérieure pourrait se faire sentir. Il est situé non loin du Palais de l’Indépendance. On n’a pris que quelques photos du musée avec Steve parce qu’on a senti que ce n’était pas l’endroit approprié pour un selfie.

War Remnants Museum – 28 Võ Văn Tần, District 1, HCMC

Ouvert tous les jours de 7h30-12h / 13h30-17h | Billet d’entrée à 30.000 VND (1.20€)

~ ☙ ~

2. Cu Chi Tunnels – HCMC

C’est l’heure de se salir ! Nan, je rigole. Une visite aux tunnels de Cu Chi ne va pas pourrir tes vêtements. Sois du moins prêt(e) à t’accroupir pour passer à travers d’étroits tunnels. C’est fascinant de découvrir comment les soldats vietnamiens ont construit et vécu sous terre pendant cette période de guerre.

Situé à 2h en scooter de Saigon, ce musée en plein air se trouve dans les mangroves de Cu Chi. On y apprend un peu plus sur les techniques de combat ainsi que la vie quotidienne des soldats vietnamiens. Vivre sous terre dans un réseau de tunnels de plus de 50 kms, c’est pas la fête tous les jours !

Cu Chi Tunnels – ấp Phú Hiệp, xã Phú Mỹ Hưng, huyện Củ Chi

Ouverts tous les jours de 7h à 17h | Billet d’entrée à 90.000 VND (3.60€)

Accessible à moto (2h de trajet) ou en bus 13 > 79 (1h30 pour  0.50€)

~ ☙ ~

3. Hoa Lo Prison – Hanoi

Ce musée accueillait auparavant les ennemis de l’Indochine française dans cette prison coloniale française. On y voit la façon dont les prisonniers vietnamiens étaient traités comme du bétail. Enchainés aux chevilles comme des animaux, ils étaient souvent réquisitionnés pour travailler. Les soldats américains capturés avaient droit à avoir des cigarettes, jouer au ballon ou à la guitare.

Ça fait froid dans le dos d’apprendre ce que les Vietnamiens ont subi ; de voir quelles étaient leurs conditions de détention. J’étais en rage en sortant du musée de penser que des humains puissent faire ça à son prochain. Encore plus irritant lorsque ces tortureurs viennent de ton pays d’origine. J’avais comme une envie de me faire toute petite.

Hoa Lo Prison – 1 Hoả Lò, Trần Hưng Đạo, Hoàn Kiếm, Hanoi

Ouvert tous les jours de 8h à 17h | Billet d’entrée à 30.000 VND (1.20€)


Un café/musée à Da Nang

À Da Nang, j’ai récemment été dans un café unique en son genre. Non seulement tu peux y boire un pur café vietnamien. Mais il t’est aussi possible de découvrir une petite exposition liée à la guerre au Vietnam. Appelée Memories : The Two Sides of the War, le proprio du café Binh est un passionné de cette période de l’histoire du Vietnam.

Quelques outils de communication radio sont accrochés aux murs de son café. Il y montre des radios portables ainsi que des produits de la vie quotidienne des soldats vietnamiens et américains. Si tu lèves la tête, tu pourras aussi apercevoir des maquettes d’hélicoptères.

Son exposition est tout à fait unique dans la mesure où les items ne sont pas cachés derrière une vitre. Binh a écrit une petite fiche technique descriptive pour chacun d’eux. Cependant, il se fera un plaisir de te donner un tour guidée de son mini-musée. C’est un vrai passionné de l’aspect technique et mécanique des radios de l’époque. Lui seul peut réellement vous expliquer comment elles fonctionnaient et étaient utilisées.

Son « Saigon-style ca phê » est l’un des meilleurs que j’ai bu au Vietnam. Pas aussi sucré que d’habitude ni trop amer, il se boit avec délice. Il est très sérieux à propos de son café. Seulement de purs grains de café moulus sont utilisés pour faire leur café.

Binh’s Caphe est l’endroit incontournable pour savourer un vrai et pur café vietnamien. C’est aussi à ne pas manquer pour en apprendre plus sur la période de guerre au Vietnam racontée par un passionné.

Binh’s Caphe – 152 Duong Dinh Nghe street, Da Nang, Vietnam

Ouvert du lundi au dimanche, de 7h à 17h.

A lire aussi

Après avoir découvert le café de Binh, j’étais curieuse de savoir s’il en existe d’autres dans son genre. C’est là que j’ai Googlé les cafés où sont exposés des objets de la guerre. Résultat: il y a He Caphe à Hue où sont exposés de nombreux objets du camp vietnamien. Article en français (mais les images ne s’affichent pas) / article en anglais.

Il existe bien d’autres styles de cafés à thème à découvrir à travers le monde. C’est fou comme les gens peuvent être créatifs voire parfois un peu bizarres. Les pires étant peut-être les japonais, mais c’est exactement pour cette raison qu’on les kiffe.


Découvertes du web de la semaine

Laisse un commentaire